News - Électronique

Les alimentations à découpage

Électronique | 1 Commentaire
Une très bonne vidéo de ioduremetallique avec une panne peu courante.



J'en profite pour ceux qui voudraient apprendre comment fonctionnent les alimentations à découpage (SMPS) et surtout celles de PC, voici quelques liens. Toutes les SMPS ne sont pas implémentées de la même manière, il existe plusieurs topologies. Attention la tension secteur c'est dangereux !



Ainsi que quelques vidéos Youtube :



A noter que HOT = primaire (primary), et COLD = secondaire (secondary). Votre serviteur a récemment mis les mains dans une HiPro d'un PC HP modèle D530 USDT trouvé en vide-grenier pour enduire une bobine (entourée en jaune) de vernis pour stopper du Coil Whining. PC de 2003 dont l’alimentation possède un PFC passif.


Passif car ça emploie des composants passifs (la grosse inductance entourée en rouge avec des gros fils blanc et noir).

Le mieux étant un circuit PFC actif qui lui emploie des composants..... actifs. Génial non ? C'est plus efficient mais plus complexe, donc plus de composants, donc plus cher. Les connecteurs Molex dont le brochage est propriétaire HP évidemment.

Je garde cela pour plus tard.

Les tournevis JIS

Électronique | 5 Commentaires
Une petite news pour vous parler des tournevis JIS (Japanese Industrial Standards). VWestlife a fait une vidéo là-dessous en février dernier.



J'en ai acheté suite à sa vidéo et ils sont top. Si vous ouvrez souvent des appareils fabriqués au Japon, par exemple du Denon, Pioneer, Onkyo ou Sony, je vous les conseille. Ils sont mieux adaptés et accrochent plus que nos cruciformes (Philips) ou Pozidriv européens.

On ne peut pas tous les réparer

Électronique | 1 Commentaire
Au bout de quelques minutes de tests basiques, Sorin constate que le rail +19V fonctionne bien mais que +3.3V est absent.



En alimentant manuellement le rail +3.3V avec son alimentation de labo, environ 700mA sont tirés. Sorin pose son doigt sur le Super IO chip ENE KB9028Q qui chauffe, ce qui signifie que c'est donc par lui qui transitent les 700mA. Sauf que ce n'est pas normal, la conclusion est que le chip est en court-circuit interne. La seule solution est donc de remplacer ce SuperIO chip pour que le portable puisse repartir. Mais c'est impossible car c'est un modèle où le BIOS est programmé dedans. Comme il le dit c'est une perte de temps. Après une petite recherche sur le net avec la référence, il tombe sur un schéma, la broche n°9 d'alimentation VCC_LPC est bien en C/C avec la masse. Il relève cette broche n°9 du circuit dans le but de vérifier si le C/C existe toujours. Comme c'est le cas cela veut dire que le C/C se fait par une autre broche. Il fait la même chose avec les broches n°22, 33 et 96. En levant cette broche 96, il n'y a plus de C/C sur le PCB. Ce qui indique que c'est bien le chip qui faisait C/C et rien d'autre aux alentours. Sorin retrouve après les 3.3V qui auraient du être présent depuis le début mais écroulés par le ENE qui était en C/C.
Comme il le dit le problème c'est qu'ensuite même s'il remplaçait physiquement la puce, elle serait vierge et il faudrait la programmer. Et il faut avoir les outils pour cela. Chose que j'avais évoqué sur la page consacrée à cela (Les puces de BIOS). Même si les pros savent s'équiper, sur les nouveaux portables et dans les futurs modèles cela va devenir de plus en plus pénible pour un particulier amateur de pouvoir réparer ce genre de pannes. La seule autre option est de prélever cette puce sur un autre spécimen de même modèle (qui sera déjà donc programmée).