Articles - Réparations électroménager

Réparation mixeur Kenwood BLP61

  |   470  |   Commentaires (4)  |  Réparations électroménager
On me l'a laissé à réparer lors de ma dernière visite chez mes parents au réveillon dernier. Un blender Kenwood BLP610WH assez récent.

D'après ma mère il ne s'est plus allumé du jour au lendemain. Pas de bruit bizarre, pas d'odeur de cramé.
J'ai tenté l'opération sur la table de la cuisine parentale avec un simple multimètre Uni-T UT-139 sous la main, sans succès. Sur place j'ai pu cerner un peu la panne et écarter beaucoup de pistes :
  • visuellement pas de composant de cramé sur la carte, pas de trace de chauffe non plus (PCB devenu marron)
  • le 230V arrive bien jusqu'au fusible --> câble secteur pas coupé
  • pas de court-circuit franc entre les pattes du triac
  • le fusible n'est pas coupé --> primaire OK
  • interrupteur CMS OK
  • potard qui change de valeur quand on le tourne

Il faut aussi s'assurer que l’interrupteur de sécurité fonctionne bien, le moteur se coupe si le bol n'est pas présent. Il faut le bypasser durant les tests.


Une fois démonté RAS au niveau du moteur, les charbons sont encore bons. Aucune odeur suspecte.


Tous les fils sont connectés au PCB via des cosses, super facile donc. :top
4 fils partent au PCB du coté gauche : 2 aux extrémités pour l'interrupteur de sécurité (K1 et K2), 2 autres au centre pour le moteur (M1 et M2)

Les 2 autres cosses de l'autre coté sont pour l'arrivée secteur alternatif (Live & Neutral). On reconnaît les composants d'entrée de filtrage secteur (condensateur jaune X2 + TVR bleue + bobine d'arrêt).

L'unique PCB ZP122100200 au recto :

Coté verso :

On a du traversant (THT) et du composant monté en surface (CMS).
Je trouvais étonnant qu'il ne se passait absolument rien quand on le branche, pas une seule LED d'allumée même brièvement, pas de clac de relais. J'ai pensé alors à une section logique (microcontrôleur) inerte, qui ne se lance pas. Pas de quartz sur la carte. J'ai pensé à un condensateur sec, j'ai donc sorti le sèche-cheveux pour chauffer la carte, astuce avec un taux de succès qui mérite quand même d'essayer. Finalement impossible de le faire démarrer. Ne partant pas en voyage avec mon atelier sur le dos, ça c'est arrêté là. La suite se passe dans l'atelier. La partie puissance est confiée à un triac BT138-600E.

L'alimentation de la logique et des LEDs se fait par découpage, géré par un LNK304DG en position U1 avec MOSFET intégré. Composant croisé également sur mon sèche-linge dernièrement.

Le meilleur pour la fin : le microcontrôleur est un magnifique 1221 en position U2. Super référence bien connue évidemment ! Bon je ne vais pas trop chercher à savoir à quoi elle correspond réellement cette remarquée. Toujours est-il que cette puce gère tout : les boutons, connaît la position du potard central (ADC), les DELs, le relais et la gâchette du triac via quelques transistors CMS Q1 et Q2 (drivers).

Le pico-fusible T5A 250V est OK.

Je teste le relais en injectant du 5V avec mon alimentation de labo.

Le relais claque bien, hourra, mais surtout j'ai une LED blanche qui clignote maintenant. Youpi on peut conclure que le 1221 est encore vivant ! Du moins partiellement. Cela fonctionne aussi en injectant le 5V sur le condensateur 470µF en sortie de LNK évoqué plus bas.

Cela me conforte dans l'idée que le LNK304 ne démarre tout simplement pas. Il devient le principal coupable.
Kenwood a utilisé des résistances de 4.7K et 2.2K pour R1 et R3 dans la partie diviseur de tension pour ajuster la sortie. Ce qui correspond aux 1.65V réclamés pour le circuit de feedback en partant de 5V environ.

Bon après vous savez vers quoi je vais me diriger...

Il y a 4 condensateurs électrolytiques sur le PCB, autant que sur le schéma ci-dessus.
  • 1x 10uF 25V = C3, feedback du LNK (surveille la sortie via analyse sample and hold)
  • 2x 1uF 450V = C4 et C5, alimentation du LNK (input stage), réservoirs d'énergie post-redresseement de la diode D1 (mono-alternance)
  • 1x 470µF 25V = C2, lissage (smoothing) de la sortie abaissée

Leur marque est ZhuoHao.

D'après le forum badcaps.net : junk.

Pour le gros 470µF en sortie, ça passe :

Pour les deux 1uF 450V c'est OK également

Quelques mesures... du 310V DC passé la diode D1.

Ça arrive bien sur la broche Drain du LNK. Mais zéro en sortie.

Un autre suspect pourrait être C5 dans le feedback mais il est encore bon.


J'ai remplacé les deux 1uF 450V dans le doute mais c'est pareil.
Donc après avoir définitivement écarté l'hypothèse des chimiques nazes, il faut passer à l'étape suivante, j'ai commandé un LNK tout neuf.

Après remplacement, ça refonctionne.

Le chip sort du 5.3V :

Tout s'allume et ça tourne.