Articles - MiniDisc / MD

Denon DN-980F / DN-990R

  |   4096  |  Commentaires (4)  |  MiniDisc / MD


Bon, pour ceux qui me suivent peut-être s'en souviendront-ils ? En octobre 2012 j'avais acheté une DN-990R sur le bon coin en panne. Appareil que, malgré ma détermination, je n'ai pas réussi à réparer. :\'( 45 euros de perdus. Vous pouvez retrouver les anciennes photos ici. Comme j'ai horreur de l'échec, j'ai pu retrouver sur eBay sa petite sœur en lecteur seule à un tarif raisonnable (50 euros FDP inclus) en Allemagne, toujours HS évidemment, c'était l'occasion de retenter. A force je commence à cerner toutes les faiblesses de ces machines. Le principal défaut est celui-ci :



Elles affichent "Error" car le bloc optique est bloqué, la pignonnerie est grippée par de la graisse devenue dure avec les années. Le fait qu'elle affiche ce message directement une fois le MD inséré sans chercher à le lire signifie qu'il y a déjà une erreur (de mécanisme) avant même un éventuel problème d'optique.

Guide de réparation/restauration (DN-980F, DN-981F, DN-990R et DN-995R)



Ces platines cumulent souvent plusieurs pannes simultanées et il faut y consacrer beaucoup de temps ( comptez en heures :) ) pour les remettre sur pied. Voici une petite liste du matériel nécessaire :
  • Appareils de mesure :
    • Multimètre (contrôler tensions)
    • ESR-mètre tel que le Peak Atlas ESR70 (pour contrôler l'état des condensateurs, non nécessaire si remplacement intégral)
    • Oscilloscope (si réglage bloc optique nécessaire)
    • Laser-mètre (si réglage bloc optique nécessaire)
  • Outils :
    • Tournevis Philips PH-1 (démontage général)
    • Tournevis cruciformes de précision (démontage mécanique)
    • Scalpel (couteau de précision)
    • Fer à braser (+ brasure)
    • De quoi dessouder (tresse ou station à dessouder)
  • Produits consommables :
    • Acétone (nettoyage ancienne graisse)
    • Alcool isopropylique (nettoyage lentille)
    • Graisse Molykote EM-30L (lubrification)
    • Huile fine (transparente et claire/non-colorée) + seringue (lubrification)
    • WD-40 (dégripper moteurs)



Étape 1 - Nettoyer la lentille



Retirer le capot supérieur et nettoyer la lentille.

Étape 2 - Contrôler le mécanisme de sled (déplacement bloc optique)



Retirer la façade et observez le bloc optique avec son gros pignon blanc :




Vérifier manuellement le bon déplacement du bloc, voici une petite animation qui vaut mieux qu'un long discours :



Essayez de faire tourner la roue blanche à la main, si le bloc optique est dur à déplacer, voire il ne bouge pas d'un poil : N'INSISTEZ PAS car vous pourriez casser le bloc optique ou les engrenages, et passer à l'étape 3.



Étape 3 - Démontage



Il faut démonter pas mal de choses (et notamment le panneau latéral droit) pour arriver à accéder à la mécanique et travailler confortablement :



Le mieux reste de faire basculer la mécanique (rattachée par deux nappes blanches) sur la droite :



Retirer la carte RF, 4 vis à retirer (cercles rouges) et 4 connecteurs (flèches violettes) à dégrafer :



On accède ainsi à la base métal de la pignonnerie, encore 4 vis à retirer :



Étape 4 - Re-lubrification de la pignonnerie



  • Dessouder le moteur de sled pour plus d'aisance, les fils rouge et noir sont repérés.
  • Retirer les petits circlips et à extraire les engrenages de leurs axes. Les trois sont les mêmes.
  • Retirer l'ancienne graisse verte des axes métalliques avec de l’acétone et un coton-tige, bien nettoyer les axes. Généralement la graisse dure (graisse verte) se trouve sur la première roue à coté du moteur.
  • Nettoyez les engrenages plastique à part avec de l'alcool. Bien nettoyer le trou central.
  • Re-lubrifier avec de l'huile fine et de la graisse Molykote EM-30L.
  • Il faut noter que le moteur de sled Mabuchi peut aussi gripper avec les années, il arrive que la platine "déraille" par sa faute. Profitez-en également pour injecter un peu du WD-40 dedans.
  • Tout remonter.





Étape 5 - Changer les condensateurs CMS sur la carte ampli servo



La plupart du temps beaucoup des condensateurs électrolytiques CMS auront une résistance équivalente en série (ESR) élevée. Si certains même fatigués n'empêchent pas le bon fonctionnement du bloc de lecture, d'autres oui. La carte ampli servo se trouve au dos de la mécanique, placée à la verticale de la carte RF. Retirez les connecteurs et retirer les 2 vis :



Vous pourrez tirer cette carte vers le haut, attention au connecteur en dessous :



Voici la carte de plus près, dessus se trouvent 3 condensateurs CMS. Les deux en haut de 47µF 16V et un en bas de 22µF 16V.



Attention si vous possédez la 990R ou la 995R de ne pas vous tromper avec les connecteurs CN502 et CN506 ! Risque de griller une entrée-sortie du CPU Hitachi. Voici l'état des trois condensateurs :





Étape 6 - Changer les condensateurs CMS sur la carte RF



Même chose pour la carte RF, le mieux étant de tous les remplacer.





Étape 7 - Vérifier/remplacer les condensateurs de l'alimentation





Il se peut que la platine ne fonctionne pas très bien à froid. Le bloc optique n'arrive pas à lire les MD et fait des bruits bizarres. Le moteur spindle a du mal à se lancer. Mais au bout de quelques minutes de chauffage (platine allumée) comme par magie il n'y a plus de souci. La lecture se fait très bien. Suspectez les 7 condensateurs 100µF 10V sur la carte d'alimentation et les remplacer si besoin. Utilisez un sèche-cheveux pour vérifier que la panne est thermique.
Autre moyen de vérifier si l'alimentation n'est pas faiblarde : activer la fonction EJECTLOCK (ON) et tenter de lire une piste, si la lecture se coupe au bout de quelques secondes, c'est que l'alimentation n'est pas capable de fournir le courant nécessaire aux circuits. Le courant est consommé par le solénoïde. Désactivez la fonction EJECTLOCK (OFF) et confirmer la bonne lecture.

Étape 8 - Réglages



Les réglages sont tatillons. Cela demande laser-mètre et oscilloscope à minima. Évitez de toucher les résistances ajustables sans savoir ce que vous faites. Si la platine "déraille" de manière "aléatoire" soupçonner le moteur de SLED ou le bloc optique qui est grippé. Nul besoin de la JIG BOARD SGK0076 (comme indiqué dans manuel de service) pour faire les réglages. :)



Les autres problèmes



Bruit strident aigu lors des opérations d'enregistrement


Le bruit provient du moteur responsable de l'abaissement et de la montée de la tête d'enregistrement. Il faut aller le dévisser et le dessouder. Un démontage du bloc mécanique est donc nécessaire (il faut retirer la carte RF). Contrôler avec une alimentation de laboratoire (2-3Volts DC) que le bruit provient bien de lui. Injecter du WD-40 dedans par l'arrière pour le dégripper. Le faire tourner dans les deux sens avec une alimentation de laboratoire pour sortir le trop plein de WD-40. Vérifier qu'il est à nouveau silencieux et le réinstaller.

Afficheur VFD faible, manque de luminosité


Un afficheur VFD a une durée de vie... L'usure peut provenir soit des filaments, soit du phosphore luminescent. Éventuellement l'alimentation peut être mise en cause (vérifier la présence du -27V (F1 et F2) et du -35V, vérifier les condensateurs de 63V).
Si l'usure concerne les filaments (affichage globalement pâle), essayer de les raviver : retirer la façade de l'appareil. Déconnecter la nappe 21 broches. Dévisser les 2 cartes des boutons/afficheurs (5 vis). Avec une alimentation de laboratoire, injecter une tension DC au travers les filaments (10-15V) pendant 15 secondes pour les faire rougir (sur-alimenté). Méthode montrée sur cette page. Re-tester l'afficheur sur la platine. Si l'afficheur ne retrouve pas une luminescence suffisante, c'est que les filaments sont trop usés, la couche d'oxyde de métal qui recouvre le tungstène abimée. Une augmentation de l'alimentation des filaments est possible mais la durée de vie du VFD va chuter plus vite. Seconde usure : le phosphore de certaines anodes/segments soit moins brillant que d'autres. C'est le phosphore qui est usé et on n'y peut rien. C'est souvent le cas avec les segments allumés en permanence. Il faut remplacer au complet. Il n'est pas disponible en pièce détachée, il faudra le prélever sur une machine HS. Pour préserver l'afficheur VFD de son appareil : l'éteindre quand on ne s'en sert pas, c'est à dire couper l'alimentation des filaments. Éventuellement on peut baisser leur tension d'alimentation AC (ajouter des résistances de 2.2Ohms sur les broches F1 et F2).

Remplacement/Permutation entre un VFD en bon état et un autre à l'affichage trop faible :



L'écran en meilleur état possède des filaments recouverts d'une fine couche d'oxyde plus épaisse que les filaments de l'écran usé, qui sont devenus plus fins.





Je ne sais pas si c'est lié à l'usure ou à un process de fabrication mais l'un est plus transparent que l'autre :



Pour le plaisir des yeux