News - Informatique

Bob Morris, saison 3

le dans Informatique - 3 Commentaires
Bob Morris, saison 3
Après être passé par la case "commentateur d'actualité" et "analyste politique international" (Trump), voici que le personnage le plus statique du Youtube francophone reprends du service avec des vidéos informatiques. Une saison de plus. Déjà 3 ans que ce Running Gag perdure. Le disque semble définitivement rayé. Il n'a pas changé. Son PC non plus d'ailleurs. Bon j'ai déjà parlé de lui dans une litanie ici-même, en démêlant le vrai du faux. Plus le temps passe et plus le type s'enfonce dans ses contradictions pour sauver le peu de crédibilité qui lui reste. Lors de sa dernière vidéo (supprimée depuis) il disait "il vaut mieux éviter de dire certaines choses sur le net. Je m'en suis rendu compte en 1990". Il avait déjà internet cette année-là ? Il allait déjà sur les newsgroups ? Non parce que le web/WWW n'existait pas vraiment encore pour le grand public. Ou Bobby serait-il un ancien du CERN ?

Bref il continue de jouer les amuseurs publics pour les geeks ados qui se foutent ouvertement de sa gueule en dépit de lui-même, tout comme le "Brocante Game". Le personnage, voire le même qu'il est devenu m'amuse encore aujourd'hui comme le prouve toutes mes piques envers lui qui ont été placées dans mes vidéos. Il faut dire qu'il fût une incarnation magistrale et assez surprenante du "kissikoné" habituel auquel les informaticiens ont généralement affaire dans leur vie. Il me fascine toujours autant. Quand on regarde ce qu'il se passe du coté de ses commentaires, on trouve encore des personnes qui perdent du temps à communiquer avec lui, ils essayent de le raisonner et de le faire changer d'avis. Bref je ne sais pas quel coté me fait le plus rire entre le youtuber d'un coté et ses commentateurs de l'autre, alors que le type est ouvertement de mauvaise foi (sur Advance ou Adiance, comme vous voulez). Du coup je ne sais pas qui trolle vraiment qui dans l'histoire. Sans parler des écervelés malsains qui l'ont traité de pédophile à une époque, mais ça c'est autre chose. Une bonne proportion de ses abonnés doivent être des moins de 18 ans juste curieux se connaître sa prochaine gaffe pour se foutre de sa gueule. Bobby n'est plus qu'une bête de foire, du divertissement notamment pour les membres de la communauté d'ElectronikHeart. Tant mieux si le personnage vous amuse encore, mais ne perdez pas inutilement votre temps avec cette personne qui semble vraiment irrécupérable. Après ce n'est que mon avis.

Complément POST-commentaire de raymater : En effet si le gars cherche le "buzz", dommage de l'alimenter. Pas de lien dans ce billet vers ses vidéos pour lui faire plus de vues. Au passage : Salut à toi. ;)

(Avis) La fameuse USB Killer

le dans Informatique - 3 Commentaires
(Avis) La fameuse USB Killer
Allez moi aussi je vais faire un billet là-dessus. Non je déconne, bon en fait si. Je recommande souvent de lire Canard PC Hardware dans mes vidéos et ils en ont parlé dans le numéro 30. Mais si le sujet est connu depuis au moins 1 an, les vidéo sur Youtube sur ce sujet foisonnent, surtout en anglais. La première en français vient d'apparaître il y a deux jours :



Avec un titre putaclic évidemment, encore plus ici. Je rappelle que je n'ai absolument rien contre cet individu personnellement, quelqu'un d'autre ce serait pareil. D'ailleurs j'ai mis un like car la fin est OK. Même si les gants pour manipuler la clé sont un peu too much. Fan de Bob Morris ?

Grosso-modo le message c'est n'utilisez pas une clé USB trouvée par terre car cela pourrait être une "USB Killer" et vous allez griller votre PC avec. Sauf que la clé en question coute 26 euros (200 yuans d'après CPC), un minimum de 45 euros sur le site AliExpress (non underground), encore plus cher sur le site officiel. Allez 40 euros pièce par lot de 10. Dans la vraie vie : quel imbécile irait claquer même 26 euros dans une clé, qu'il va laisser à la portée du premier random, et au final ne jamais jouir de contempler le killage du PC du random en question ? D'autant plus qu'il ne pourra récupérer sa clé. Ça fait cher la blague "one-shot". De quoi rendre les gens paranoïaques, vous aurez plus de chance de tomber sur une clé USB saine qu'une "USB Killer" dans votre vie.

Sa raison d'être serait plus dans le cas d'un ennemi dans votre entourage qui vous veut du mal et laisse donc la clé subtilement dans votre environnement immédiat pour que vous cramiez votre ordi. Pareil pour ruiner une entreprise : envoyez un petit colis avec quelques clés chez votre concurrent et hop. Sauf que le premier utilisateur va se rendre compte qu'il y a un problème et les autres clés iront soit à la gendarmerie, soit à la poubelle. Donc si on vient à savoir que cela provient de vous...DTC, même si certains sont sans scrupules. Au pire vous grillerez le PC, et pas forcément le disque dur du dit PC et ne parlons pas si les données sont sur le réseau bien à l'abri. Au pire vous cramerez un terminal quoi. :lol Bon c'est sûr qu'une carte mère gaming deluxe ça donnerai la rage.

Autant sur l'aspect malware je suis d'accord, en effet il faut faire gaffe avec les clés trouvées, cela s'est déjà vu. Les passer sous Linux en premier lieu pour les formater ce n'est pas du luxe, et pour la tentation de lire les documents personnels attention aux macros et autres joyeusetés que vous pourriez déclencher. Au pire, s'il y a le nom dessus rendez-là a son propriétaire. Sensibiliser OK, mais il faut savoir raison garder concernant ces "USB Killer". Les plus dangereuses ne sont pas celles-là mais celles de "James Bond" destinées au vol de données. La clé USB apparait comme une clé normale avec puce flash mais elle combine aussi d'autres fonctionnalités pour d'autres usages, wi-fi, sniffage réseau ou keylogger, de manière discrète bien sûr.

Réseau : Ne pas confondre Switch et Hub

le dans Informatique - 2 Commentaires
Réseau : Ne pas confondre Switch et Hub
J'en avais parlé dans une vidéo il y a plus d'un an de cela. Comme je suis encore tombé sur ce type d'annonce, j'en remet une couche, attention, pour les éventuels futurs acheteurs, à distinguer un SWITCH (commutateur réseau) d'un HUB (concentrateur réseau). Évidemment on va préférer les switchs aux hubs, même si pour un usage domestique modéré cela peut encore faire l'affaire bien sûr. Mais avec les NAS personnels, la HD, les jeux avec DLC à télécharger et compagnie... vaut mieux mettre quelque chose de plus optimisé. En savoir plus.

Citation:
Contrairement à un concentrateur, un commutateur ne reproduit pas sur tous les ports chaque trame qu'il reçoit : il sait déterminer sur quel port il doit envoyer une trame, en fonction de l'adresse de destination de cette trame. Les commutateurs sont souvent utilisés pour remplacer des concentrateurs car ils encombrent moins le réseau.


Ici un hub est présenté comme un switch :