Articles - Réparations électroménager

Entretien aspirateur Bosch Free'e

  |   165  |  Poster commentaire  |  Réparations électroménager
Aujourd'hui c'est l'entretien de mon aspirateur traîneau.



Les ordinateurs et les appareils hi-fi c'est bien, mais quand on est bricoleur, on tente de réparer tout ce qu'on peut même si ça sort de notre univers habituel. Voici le seul et unique aspirateur que j'ai acheté depuis mes premiers salaires : un Bosch BSGL52231. Un peu tape à l'oeil avec son rouge Ferrari mais je l'ai depuis 2010, soit déjà 7 années de bons et loyaux services au compteur. C'est un modèle avec sac, à l'ancienne. Les sans sac (donc avec un bac amovible) semblent les plus utilisés de nos jours. Si vous avez la télé chez vous, vous avez déjà entendu une publicité qui dit :
Citation:
Dyson, l'aspirateur qui ne perd pas d'aspiration.


Hélas James Dyson ne m'a jamais entendu devant ma télé quand je lui répondais :

Citation:
et ben tu changes le sac et comme par magie tu retrouves de l'aspiration banane :)


C'est vrai c'est un peu violent mais pour ma part je n'ai jamais vu d'aspirateur qui devenait de moins en moins puissant (aspirant) avec le temps sans une réelle bonne raison technique autre que celle-ci.

Évidemment, si vous le voyez ouvert c'est que quelque chose ne tourne pas bien avec : l'enrouleur. Normalement il est censé rembobiner tout le câble électrique que l'on a sorti. Mais sur le mien il manque de force et s'arrête à mi-course. La moitiée du câble reste dehors. Si cela vous arrive il existe une astuce : lui refaire rebobiner intégralement le câble. Sortez l'intégralité du cordon de l'aspirateur (en tirant dessus), disposer le câble au sol déroulé en une ligne droite et enclencher le mécanisme. Bien droit, le câble prendra plus de vitesse et tout rentre dans l'ordre. Cette technique marchait jusqu'à maintenant. C'est l'occasion de prendre quelques photos pour voir ce qu'on peut trouver dedans et d'expliquer certaines choses.

Le panneau de commande est ridiculement simple :
  • à gauche en bleu le potentiomètre qui permet le réglage de la vitesse selon la force d'aspiration que l'on veut.
  • au centre en blanc le bouton de la pédale marche/arrêt.
  • à droite une carte qui héberge une LED rouge qui doit se sentir bien seule.


Le tout est relié à un PCB qui l'on verra après. L'indication PbF signifie "Plomb Free" = conforme à la directive RoHS.



Sous un cache on retrouve ce morceau de plastique blanc qui est composé d'une sorte de membrane sous laquelle il y a un ressort.



En réalité il couvre un espace clôt (moulé dans le châssis plastique) et sert pour le capteur de pression électronique juste à coté, le gros composant rond et gris à gauche. C'est ce capteur qui détecte un problème d'aspiration et allume la DEL rouge si l'arrivée du toyau est bouchée ou si le sac est trop plein.



Voici le moteur, il est enveloppé dans une espace de mousse qui fait office de filtre et est insonorisante. Normalement il est de couleur blanc, on peut voir qu'il a pas mal servi. Au pire on peut l'enlever, mais il a quand même l'avantage de retenir les poussières noires provoquées par l'usure des balais.




Le moteur est équipé de deux silent-blocs (comme dans les voitures). Ce sont des morceaux de caoutchouc placés entre le moteur et le plastique pour éviter les vibrations.




Une photo du collecteur en cuivre sur lequel deux balais frottent constamment (traces noires).




Des ressorts dans les port-balais poussent les balais (charbons) qui sont conducteurs pour amener le courant au rotor (contact). A force que le moteur tourne, les charbons se font ronger. Ils peuvent se remplacer, c'est une pièce d'usure très commune. C'est la même chose dans les machines à laver, les visseuses électriques, les Dremel, etc...



La circuiterie complète, aucun connecteur tout est soudé. Il y a un peu de CMS derrière.



La puissance transite par ce triac BTB12-600BW et est commandé par le variateur bleu.



Voici ce qui m'interesse : l'enrouleur de câble.



Il est relié à la carte puissance par le biais de connecteurs à fente : astucieux. C'est nickel pour le montage-remontage.



Le mécanisme consiste à deux roues l'une contre l'autre avec un ruban métallique qui fait la force :



Il y a des glissières avec des butées pour verrouiller/déverrouiller un frein pour bloquer la roue selon si on tire sur le câble ou non :



Si lui est fait faire quelques tours sur lui même avant de le remonter pour redonner de la force. Cela a marché.



Lors d'un remontage il faut bien veiller à ce que les fils ne soient pas pincés entre deux panneaux de plastique. Ici par exemple la paroi en plastique est fendue pour y laisser passer les fils.



Le capot plastique rouge vu le l'intérieur (en meilleur état qu'à l'extérieur). Notez la petite pointe blanche du bouton rotatif qui s'insère dans la résistance ajustable bleue lors du remontage.



L'aspirateur est équipé de deux filtres, un dans le compartiment du sac (normal) et un filtre HEPA. Les filtres HEPA sont particuliers car ils peuvent filtrer des particules de faible dimensions. Ici il est d'origine.



Il comporte la mention "Washable 30°C", il est donc lavable, certains filtres HEPA ne le sont pas (à remplacer systématiquement). Mais ici je vais le changer quand même car je ne l'ai jamais fait en 7 ans. J'ai tenté de le laver mais il pue le poisson pourri. Il faut compter 25 euros la pièce. La pédale ON/OFF mériterai un coup de peinture "tuning" :lol :



Évidemment un aspirateur sans son tuyau et sa brosse ne servirait pas à grand chose. Voici l'état de la mienne après un petit nettoyage de garage :



Même si elle est usée cela ne sert à rien de la remplacer. Pas la peine de jeter et de racheter. Il suffit de la démonter et de la nettoyer. :vomit









Voila, maintenant il n'y a plus qu'a faire le ménage. :\'(